Sony RX100 IV_frontB 2

Courte critique du Sony Cyber-shot DSC-RX100 IV


Test du Sony Cyber-shot DSC-RX100 IV : Présentation

Regarde:

  • Capteur CMOS Exmor RS 1 pouce 20,1 millions de pixels
  • Processeur d’image Bionz X
  • ISO 125-12800 (extensible à ISO 80/100)
  • Écran LCD inclinable de 3 pouces de 1,23 million de points
  • Prise de vue continue à 16 ips
  • 849 £

En 2012, Sony a redéfini les attentes pour les petits appareils photo en installant un grand capteur haute résolution de 20,1 millions de pixels de 1 pouce dans le RX100 de poche. Chaque année depuis lors, il a pris son compact point-and-shoot avancé et l’a rendu de mieux en mieux. L’arrivée du RX100 II en 2013 était une avancée par rapport au RX100 d’origine et a introduit un nouveau capteur CMOS rétro-éclairé, un écran LCD inclinable et une connectivité Wi-Fi.

Un an plus tard, le RX100 III est arrivé, recevant plus d’attention de la part des ingénieurs de Sony. Sa plage de zoom plus courte de 24 à 70 mm a permis au fabricant d’améliorer l’ouverture maximale à f/1,8-2,8 contre f/1,8-4,9 dans les versions précédentes. Cependant, la caractéristique hors concours du RX100 III était l’introduction de son viseur électronique pop-up intelligemment conçu. Lorsque nous avons révélé notre verdict sur le RX100 III il y a un peu plus d’un an, il était difficile de voir où le développement ultérieur aurait lieu, mais le nouveau RX100 IV arrive avec des fonctionnalités et des améliorations encore plus convaincantes pour s’assurer qu’il est l’un des meilleurs. . Les meilleurs appareils photo de poche compacts.

Sony RX100 IV_frontB 2

Le Sony Cyber-shot RX100 IV avec le viseur électronique soulevé du coin supérieur du corps

Test du Sony Cyber-shot DSC-RX100 IV – Caractéristiques

Au cours des deux dernières générations, Sony a sorti les RX100 II et RX100 III avec un capteur Exmor R BSI-CMOS de 20,2 millions de pixels. Bien que la résolution reste exactement la même sur le RX100 IV, la configuration du capteur est différente. Au lieu d’utiliser le capteur BSI ou rétro-éclairé précédemment utilisé, la nouvelle puce Exmor RS intègre une conception empilée qui repositionne les circuits des bords du capteur vers l’arrière des photodiodes ou des pixels.

Lire aussi :  Test Fujifilm X100T

L’avantage de ceci est qu’il empêche de gros volumes de données d’avoir à atteindre le bord du capteur, ce qui se traduit par une vitesse de lecture des données qui, selon Sony, est cinq fois plus rapide que le capteur Exmor R existant. Pour rendre tout cela possible et pour s’assurer que le processeur Bionz X du RX100 IV ne faiblit pas sous les exigences supplémentaires, Sony a intégré une DRAM supplémentaire à l’arrière du capteur pour agir comme un tampon et diffuser progressivement les données vers le processeur. . image à une vitesse que vous pouvez gérer.

Sony RX100 IV_top

Le RX100 IV est équipé du même objectif f/1.8-2.8 (équivalent 24-70 mm) que celui que l’on voyait précédemment sur le RX100 III

Cette conception de capteur plus sophistiquée permet au RX100 IV d’être plus rapide dans plusieurs domaines clés. Non seulement vous pouvez prendre une rafale continue jusqu’à 16 ips, mais vous pouvez également prendre des photos à des vitesses d’obturation allant jusqu’à 1/32 000 s grâce au nouvel obturateur électronique qui se déploie au-delà de 1/2 000 s.

Les avantages du nouveau capteur et de la vitesse ne s’arrêtent pas là. L’enregistrement vidéo au ralenti est possible jusqu’à un incroyable 1000 ips (visitez la section des performances de cette revue pour nos exemples) et l’enregistrement vidéo 4K est disponible avec une lecture complète du capteur et des débits binaires jusqu’à 100 Mb/s. Pour profiter des nouvelles fonctionnalités vidéo, les utilisateurs ont besoin pour insérer une carte mémoire UHS-I U3 SDXC ; avec une carte plus lente, ou moins de 64 Go, les fonctionnalités seront désactivées. Le RX100 IV permet également de capturer des images fixes de 17 millions de pixels pendant le tournage d’un film grâce à l’ajout d’une nouvelle fonction Dual Auto Release.

IMG_0227

Le Sony RX100 IV a un corps en métal lisse et la bague de contrôle autour de l’objectif présente une nouvelle texture striée en forme de losange.

Comme le RX100 III, la plage de sensibilité native se situe entre ISO 125 et 12800 avec la possibilité d’étendre à ISO 80 et ISO 100. Outre la nouvelle conception du capteur, le RX100 IV partage de nombreuses similitudes avec le RX100 III. Il possède le même objectif Zeiss Vario-Sonnar T* f/1.8-2.8 (équivalent 24-70 mm) qui dispose d’un filtre ND intégré. La connectivité Wi-Fi et NFC est présente et il y a un écran articulé de 3 pouces et 1,23 m à l’arrière, même si malheureusement ce n’est toujours pas le genre d’écran tactile que nous nous attendions à voir sur un modèle RX100 depuis un moment. L’EVF pop-up voit un saut de résolution à 2,36 m de points à partir de 1,44 m de points et de la même manière qu’avant, il se trouve à côté d’un flash pop-up.

Lire aussi :  Test du Canon PowerShot G1 X Mark II

Le RX100 IV accepte la même batterie NP-BX1, mais la durée de vie de la batterie a pris un coup et est maintenant évaluée à 280 coups par charge, 40 de moins que le RX100 III, mais toujours 70 de plus que l’un de ses principaux rivaux. sur le marché : le Canon PowerShot G7 X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *